Email This Article
Your Name:
Your Email:
Email To:
Comment:
Optional
Authentication:  
4 + 7 = ?: (Required) Please type in the correct answer to the math question.

  
clear
You are sending a link to...
Those Murderous Muslims Described As "Unhinged" And What Alain Finkielkraut Foretold

Pour en revenir sur les assassinats et les tentatives d’assassinat à la voiture à Dijon et à Nantes. (comme aussi à Austin (USA), à Tel-Aviv et il y a quelques années à Lausanne).

Le texte ci-dessous est extrait du livre d’Alain Finkielkraut : L’identité malheureuse.
Ce livre est antérieur bien sûr aux deux tentatives d’assassinats de Dijon et Nantes. On pourra donc juger des comptes-rendus de nos médias et des réactions de nos politiciens à l’aune de ces quelques phrases !

L’identité malheureuse, A Finkielkraut, extrait page 190 :

« Un ancien dirigeant du parti social-démocrate néerlandais, Félix Rotenberg, remarque très pertinemment que « les sentiments de culpabilité de la génération d’après-guerre eurent une influence déterminante sur la pensée politiquement correcte ». Ceux dont les parents avaient laissé le mal triompher en regardant ailleurs ont promis d’ouvrir les yeux et de ne jamais transiger avec la haine de l’Autre. L’Autre haineux n’était pas inscrit au programme…
Que font-ils alors quand celui-ci en vient à se découvrir ? Ils font comme la génération précédente, constate Ian Buruma, dans un essai sur l’assassinat par un islamiste du cinéaste Théo Van Gogh : ils regardent, tant qu’ils peuvent, ailleurs ou bien ils s’efforcent de remonter aux causes sociales de la violence et lorsqu’ils n’y arrivent pas, lorsque l’ennemi déclaré ne se laisse pas réduire à un chômeur aux abois ou à un opprimé en colère, ils en font un psychopathe, ils réagissent à ses crimes doctrinaux par une mise en garde solennelle contre tout amalgame (…).
Mais comme, à la différence de leurs minables aînés, ils se sentent investis d’une haute mission morale – pourfendre les vieux démons -, ils ne se contentent pas de frapper d’inexistence ou d’insignifiance la réalité, ils déchaînent les foudres de l’antiracisme sur tous ceux qui prétendent en tenir compte. »